Les récifs coralliens face au changement climatique

Récif corallien de Polynésie française © Thomas Vignaud
Récif corallien de Polynésie française © Thomas Vignaud

Du 10 septembre au 20 décembre 2015, l’Aquarium de la Porte Dorée présente une exposition conçue par le Laboratoire d’Excellence CORAIL, en collaboration avec l’IFRECOR et le Centre Scientifique de Monaco, soutenue par la Fondation Total.

Inscrit dans le cadre de la COP21 pour un accord universel sur le climat (www.cop21.gouv.fr), avec le soutien de la Plateforme Océan & Climat (www.ocean-climate.org), ce rendez-vous a pour objectif de sensibiliser le public sur les menaces qui pèsent sur le milieu corallien. Véritables "forêts tropicales de la mer", les récifs coralliens sont des acteurs incontournables dans la préservation de la biodiversité en milieu marin. Bien que ne recouvrant que 0,02% de la planète, ils en sont l’écosystème le plus riche et le plus diversifié. De plus, Ils constituent un patrimoine naturel essentiel à la vie économique, sociale et culturelle des populations riveraines. Les changements climatiques, enjeu de la COP21, représentent une menace sans précédent pour les récifs coralliens qui subissent les effets de cyclones tropicaux de plus en plus violents, qui blanchissent et meurent à cause de l’augmentation de la température et qui sont sensibles à l'acidification des océans induite par l’augmentation du CO2 dissout dans l’océan.

Le Laboratoire d’Excellence «Récifs coralliens face au changement global» (CORAIL) a pour objet d’améliorer la recherche sur les écosystèmes coralliens dans la perspective de leur gestion durable. Le LabEx CORAIL associe l’ensemble des territoires français d'outre-mer impliqués dans des recherches sur les récifs coralliens via 5 instituts (EPHE, CNRS, IRD, EHESS, Ifremer) et 4 universités (UAG, UNC, UR, UPF). L’exposition présentera les observations et résultats des chercheurs. Elle s’accompagnera de la projection de films courts, et un outil ludo-pédagogique sera mis en place durant toute la durée de l’exposition.

Récif corallien de Polynésie française © Thomas VignaudRécif corallien de Polynésie française © Thomas Vignaud